SECURITE DU LOCAL PROFESSIONNEL

Vérifiez régulièrement le bon fonctionnement des équipements de sécurité. Stockez et verrouillez dans un local fermé les matériels ou outils pouvant faciliter une effraction ou une intrusion (échelle, masse, matériels électroportatifs…).

Laissez fermée la porte de votre salle d’auscultation lorsque vous n’y êtes pas et que des patients sont en salle d’attente.

Laissez toujours ouverte la porte de la salle d’attente qui communique avec l’entrée du cabinet.

Avant de fermer votre cabinet, vérifiez qu’il n’y a plus personne à l’intérieur. Notamment aux toilettes, et qu’à l’extérieur la zone est sûre. 

 

Renforcez la sécurisation des issues  

L'éclairage

  • Assurez un éclairage performant à l’épreuve du vandalisme, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du cabinet. Installez un éclairage par détecteurs de présence pour les issues secondaires.

  • Ne masquez pas la visibilité de votre cabinet depuis la rue, y compris la nuit.

  • Créez l’illusion d’une présence en installant un dispositif d’éclairage intermittent de type programmateur lorsque vous êtes absent.  

La porte

  • Installez une porte blindée avec cornières anti-pinces ou un rideau de fer avec fermeture par des clés de sûreté certifiées  APSAD offrant une résistance suffisante à l’effraction.
  • Installez un système d’ouverture à distance : interphone ou visiophone couplé à une gâche électrique, ventouses électromagnétiques ou verrou motorisé. 

 

Immeubles collectifs à usage d’habitation :

Demander à vos patients de respecter les règles de la copropriété : ne pas divulguer le digicode, maintenir les portes fermées, respecter les règles de stationnement…   

Surveillance des issues secondaires :

Equiper les issues secondaries d’une alarme sonore afin de signaler une porte ou une fenêtre restée ouverte ou mal verrouillée (dispositif de détection d’ouverture et contact de fond de gâche). Si un accès secondaire est utilisé pour des livraisons, un judas optique est conseillé, un sas de livraison est également recommandé.

 

Protégez vos matériels et vos biens

Rangez dans un tiroir fermant à clés et sans étiquette (ne pas utiliser de vitrines) :

  • Le matériel médical de petite chirurgie (scalpels, ciseaux, écarteurs, seringues, …)
  • Les médicaments dangereux ou susceptibles de détournement

Limitez les stocks de produits ou de matériels convoités

Répertoriez et photographiez votre matériel médical de valeur, relevez leur numéro de série, le type, la marque. Au dépôt de plainte, cela  alimentera le fichier des recherches criminelles. En cas de vol, il sera alors plus difficile de le revendre sur le territoire national

Le matériel médical de valeur pourra être protégé par différents types de marquage comme les puces RFID (identification par fréquence radio).

Pour vos matériels informatiques  Adoptez un kit antivol (câble d’acier, plaques adhésives, cadenas avec deux clés…).

Ne laissez pas votre ordonnancier à la vue du public, déposez le dans un tiroir fermant à clé et ne le sortez que pour le remplir devant le patient; rangez le après l’avoir utilisé.

Argent : Ne laissez pas de fonds de caisse à la fermeture.

 

L’installation d’un coffre-fort sécurisé (norme NF EN 1143) est recommandée. Il devra soit être scellé dans le mur, soit ancré dans le sol.

 

Salles d’attente : n’y mettez pas des objets de valeur ou pouvant devenir des armes par destination (pots de fleurs, vases, …).

 


une création de l'URPS ML OCCITANIE

En savoir +

© URPS Médecins Libéraux Occitanie 2017
CORMEDAL - Corpus Medical d'Alerte
Ressources et applications mobiles pour la sécurité des médecins libéraux.
http://www.urps-occitanie.org/

app_store_mini.png
google_mini.png